ATLAS : L’Inedite 3

29,00

ATLAS : L’Inedite 3

Mathilde Vizet

Avec ATLAS, la troisième image de la série L’Inedite, Mathilde Vizet nous livre quelques mots sur son travail d’illustratrice et d’imprimeuse riso.

C’est le soir que la lumière est la plus belle. Lorsque les montagnes de l’Atlas se transforment en une palette de teintes allant du rouge au rose. Les pentes rocheuses ne forment plus que des lignes qui s’entrecroisent, se perdent puis se rejoignent. Atlas est la première image d’une série en cours sur le relief aride et irrégulier du massif marocain. Mon envie de dessiner part toujours d’un territoire, d’un souvenir que j’aime pouvoir placer sur une carte. Le situer pour l’identifier. Une fois cet espace géographique déterminé, je cherche des cadrages et des ambiances dans mes photographies, puis je me mets à dessiner. Je peux passer des heures à repasser mes lignes, sur papier. La colorisation, elle, est très impulsive. Je précise ensuite ma palette selon le procédé d’impression. Mon métier d’imprimeuse me pousse à une certaine exigence dans la colorimétrie de mes visuels, dont j’ajuste les nuances jusqu’au dernier moment.

Sortie : Mars 2023
Format : 30 x 40 cm
Risographie 4 couleurs sur Munken Print White 150g
Bleu, Aqua, Rose fluo et Jaune.
Édition de 150 exemplaires

Colours:

Paiement par Carte Bleue via PayPal disponible.
Envoi calculé sur la base du poids et du format.

*Pour des achats de 10 ou plus des remises sont proposées.

Rupture de stock

UGS : ined3 Catégories : ,

Description

Avec ATLAS, la troisième image de la série L’Inedite, Mathilde Vizet nous livre quelques mots sur son travail d’illustratrice et d’imprimeuse riso.

C’est le soir que la lumière est la plus belle. Lorsque les montagnes de l’Atlas se transforment en une palette de teintes allant du rouge au rose. Les pentes rocheuses ne forment plus que des lignes qui s’entrecroisent, se perdent puis se rejoignent. Atlas est la première image d’une série en cours sur le relief aride et irrégulier du massif marocain. Mon envie de dessiner part toujours d’un territoire, d’un souvenir que j’aime pouvoir placer sur une carte. Le situer pour l’identifier. Une fois cet espace géographique déterminé, je cherche des cadrages et des ambiances dans mes photographies, puis je me mets à dessiner. Je peux passer des heures à repasser mes lignes, sur papier. La colorisation, elle, est très impulsive. Je précise ensuite ma palette selon le procédé d’impression. Mon métier d’imprimeuse me pousse à une certaine exigence dans la colorimétrie de mes visuels, dont j’ajuste les nuances jusqu’au dernier moment.

Informations complémentaires

Poids 0,61 kg
Dimensions 23,5 × 5,5 cm